Ma thèse en 180 secondes

La deuxième édition du concours « Ma thèse en 180 secondes » bat son plein. Alors que les sélections régionales se sont achevées le 29 avril dernier, la finale du 3 juin prochain promet d’être très disputée.

 

Vulgariser la recherche

Demander à des doctorants d’expliquer en 3 minutes leurs 3 à 5 années de travail sur leur thèse : telle est la gageure du concours « ma thèse en 180 secondes ».

Ils étaient entre 6 et 20 selon les régions à présenter ainsi en express leur sujet de recherche dans les 27 regroupements d’universités qui participent au concours devant un public de néophyte et un jury. L’évaluation de leur prestation portait sur la vulgarisation du sujet, la communication et la capacité à transmettre sa passion

Un concours international

Inspiré de Three minute thesis (3MT®), concours lancé à l’Université du Queensland en Australie, le concours « Ma Thèse en 180 secondes » a été repris par l’association francophone pour le savoir (ACFAS) au Québec puis décliné dans l’ensemble des pays francophones.

Organisé en France par le CNRS et la Conférence des Présidents d’Université (CPU), son objectif est de faire connaître la recherche et de susciter des vocations, tout en donnant une occasion aux doctorant de communiquer sur leur travail en le rendant accessible au grand public.

 

Les prochaines étapes

Retransmise en direct sur le site du concours, la finale du 03 juin se déroulera à Nancy. Les candidats devront plus que jamais faire preuve de pédagogie et d’esprit pour exposer en termes simples leur travail et convaincre public et jury afin de décrocher une place pour la grande finale internationale.

Trois candidats français seulement seront sélectionnés pour y participer en compagnie de leurs homologues belges, marocains et québécois, le 1er octobre 2015 à Paris.

 

Pour en savoir plus :

http://mt180.fr/

https://fr-fr.facebook.com/MT180France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.